Comment reconnaître les arbres en hiver?

February 3, 2017

Nous sommes tous un peu perdus en hiver quand feuilles et fleurs disparaissent des arbres… On ne reconnait plus ces arbres que nous aimons tant. Alors avec 6 astuces, je vous fais découvrir comment mieux identifier quelques espèces à cette saison si particulière :

 

1- Avec feuilles/aiguilles ou sans ?

Si l’arbre possède encore ses feuilles ou ses aiguilles en hiver, il s’agit d’un arbre persistant alors que s’il est tout « nu », on parle d’arbre caduc. A noter que certains arbres conservent leurs feuilles mortes sur les branches tout l’hiver, en général, il s’agit d’un charme, d’un hêtre ou d’un chêne. Ce phénomène s’appelle la marcescence.

 

2- Les fleurs ?

Certains fleurissent en hiver alors un peu d’observation ! On peut retrouver les chatons du noisetier, les fleurs jaunes du cornouiller, et pleins d’autres petites fleurs plus discrètes (bouleau).

 Ci-dessus : fleurs mâles du noisetier nommées chatons et fleur blanche du Chimonanthus. 

 

3- Les fruits ou autres éléments restant sur l’arbre durant tout l’hiver

Le paulownia, le frêne, le catalpa, le platane, le liquidambar, le sophora, le ginkgo femelle, le tulipier, l’érable, l’aulne et de nombreuses autres espèces conservent leurs fruits ou une partie sur les branches. Par exemple, le platane se reconnait par ses petites sphères brunes pendantes que l’on nomme glomérules et qui se retrouvent en partie haute des banches durant tout l’hiver : 

 

4- Le port

Le port d’un arbre correspond à la silhouette générale d’un arbre. Certains sont très élancés vers le ciel (peuplier d’Italie), d’autres sont plus découpés aux allures d’arbres de la savane (févier).

 

5- L’écorce

Tout comme le port, il est difficile de reconnaitre un arbre par son écorce sachant qu’ils peuvent varier avec l’âge du spécimen. Mais retenez l’écorce recouverte de points blancs de l’Evodia, l’écorce « camouflage » du platane ou encore l’écorce peau d’éléphant du hêtre. Ici, l'écorce de l'érable à peau de serpent : 

 

 

6 – Son milieu

Un arbre apprécie un sol, une humidité ou un ensoleillement particulier. Si vous connaissez ses besoins et ses préférences, vous saurez le reconnaître par simples déductions. Par exemple, en forêt d’Ile de France, j’ai plus de chance de trouver chêne, charme ou hêtre plutôt que toute autre espèce.

 

 

 

Please reload

Crée avec wix.com en 2014 par E. RIALLOT

Crédits photos E. RIALLOT 

  • Facebook Clean Gris
  • Gris propre Twitter